à La boîte à Jouer à Bordeaux

du 9 au 25 avril 2015

à 21h


Ni tout à fait la même

clown            à partir de 13 ans


 

 

... ces quelques mots extraits d'un poème de Verlaine illustrent parfaitement l'endroit de travail et de jeu des spectacles de caroline. Extrêmement écrits, aux mots près... toujours les mêmes... ses spectacles se réinventent avec le public à chaque représentation.


N'en déplaisent à ceux qui aiment le spectacle traditionnel et sa perfection illusoire, dans Ni tout à fait la même s'entend le son, l'hymne à la répétition altérée, à la ressemblance différente. S'entend aussi la rupture avec la reproduction mécanique et son ronron mortel pour accueillir la joie de la répétition avec ses variations, ses petites différences, ces écarts qui mettent du vent dans les voiles, qui mettent et créent du jeu, bref la joie du vivant, l'imperfection.


Lors de précédents spectacles avec son clown Mona, caroline a été parfois confrontée à des réactions pleines de clichées sur le clown et quelque peu masculinistes, qui l'ont laissé souvent perplexe.


C'est alors que dans Ni tout à fait la même elle souhaite interroger ces réactions et sa propre perplexité face à ces réactions. Qu'est ce qui gratte ? Qu'est ce qui la gratte ?

On en est encore toujours là ? C'est encore la bombe anatomique qui décide ? Les stéréotypes sont ils encore omniprésents ? Même si le clown se présente comme un être qui échappe au contrôle et aux conventions sociales, il est aussi souvent bloqué dans une impasse identitaire traditionnelle, parfois figé à quelques caractéristiques immuables.


Mona s'interroge dans Ni tout à fait la même sur son identité, avec la nécessité de ne pas rester cloisonnée dans une seule, afin de gagner en liberté. Cette liberté de donner, de recevoir, celle de se transformer au contact des autres. La liberté de garder une définition ouverte.


Au fait, c'est quoi le sexe des clowns ? 

un article dans sud-ouest

http://www.sudouest.fr/2015/04/16/qui-fait-l-ange-fait-le-clown-1893265-2780.php